Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Lun 10 Déc 2007 - 11:39

J'ai découvert ce livre grâce au film de Michael Winterbottom, Tournage dans un jardin anglais, sorti sur nos écrans de manière plutôt confidentiellle en juillet 2006 :



Engagé pour interpréter le héros de l'adaptation cinématographique prétendue impossible du chef d'oeuvre de la littérature du XVIIIème siècle, La Vie et les opinions de Tristram Shandy, Steve Coogan nous présente dans le style très direct du roman-fleuve les personnages du film - lui-même tout d'abord, Tristram Shandy, héros et grand organisateur de cette "histoire sans queue ni tête", sa mère tant aimée, Elizabeth, alors qu'elle va accoucher de lui, son père Walter, un intellectuel quelque peu névrotique, son oncle Toby et le caporal Trim qui s'affairent à reconstituer la bataille de Namur dans les jardins du château. Mais le comédien Steve Coogan n'a pas la vie facile sur ce plateau...



Tournage dans un jardin anglais met en scène le tournage d'un film... Michael Winterbottom a choisi de nous montrer les coulisses du tournage. Cette mise en abîme devient l'occasion de nous montrer quels artifices les comédiens mettent en oeuvre pour se préparer à jouer leur rôle. L'aspect loufoque de certains dialogues prononcés en coulisses fait écho aux scènes humoristiques de La Vie et les opinions de Tristram Shandy.



Bref, vous l'aurez compris, une excellente comédie à l'anglaise, qui m'a donné envie d'en savoir un peu plus sur Laurence Sterne et son héros, Tristram Shandy. J'ai donc acheté le livre en GF ; il existe aussi dans une collection qui coûte un peu plus cher :



Question Laurence Sterne vécut au XVIIIème siècle. Fils d'officier, il devint pasteur anglican après des études au Jesus College Cambridge. Son mariage avec Elizabeth Lumley ne fut pas très heureux. Il mène une vie libre, assez oublieux de ses devoirs d'homme d'Eglise, chasse la perdrix. A l'âge de 46 ans, il fait paraître Tristram Shandy, livre où il fait montre d'un profond don d'humoriste et de clairvoyance dans l'étude des comportements humains. Il connaît un succès foudroyant à Londres, mais, épuisé par une vie fiévreuse, il décide de partir pour la France, où il est acueilli avec chaleur, puis pour l'Italie. De retour en Angleterre, il aura une liaison avec une jeune et jolie femme, Eliza Draper. Il fait paraître Le Voyage sentimental en 1768. Il s'éteint la même année, laisant derrière lui le souvenir d'un esprit émancipé, et une oeuvre parmi les plus riches et originales de la langue anglaise.

Question La Vie et les opinions de Tristram Shandy, gentilhomme, est censée être une biographie dudit Shandy, sauf que l'auteur se livre à des digressions tellement longues qu'il lui faut plusieurs centaines de pages pour raconter sa naissance. Le narrateur opte d'emblée pour le ton de la conversation familière :

Citation :
Un seul instant, cher monsieur, mais voici franchi le cinquième volume (asseyez-vous sur la pile, c'est toujours mieux que rien) et il nous faut bien jeter un regard en arrière sur le pays traversé.

Le livre se donne l'aspect d'une longue divagation où l'on passe constamment d'un sujet à l'autre pour revenir à celui qui a été abordé précedemment et le quitter à nouveau : Diderot s'est inspiré de ce procédé pour écrire Jacques Le Fataliste, avec peut-être moins de bonheur.
La typographie et la mise en page, parfois délirantes, sont également très importantes dans l'oeuvre. Une page est entièrement noire. Une autre ne contient que ces mots : "Hélas, pauvre Yorick!"

C'est parfois un peu leste (on a comparé l'oeuvre de Sterne à celle de Rabelais), mais toujours très drôle! Ainsi ce passage où une jeune et jolie veuve, Mrs Wadman, qui réside juste à côté de chez les Shandy et qui en pince sérieusement pour l'oncle Toby, essaie de lui tirer les vers du nez : blessé jadis en un certain endroit au siège de Namur, possède-t-il encore sa virilité intacte? Pour savoir le fin mot de l'affaire, cliquez ICI

Le film de Michael Winterbottom restitue cette séquence et bien d'autres d'une manière absolument savoureuse!


Dernière édition par Popila le Jeu 14 Aoû 2008 - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5647
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 15 Déc 2007 - 17:54

J'ai commencé Le voyage sentimental après avoir vu MP 99, mais je n'ai pas du tout accroché No
Je ne savais même pas qu'il avait écrit d'autres livres Rolling Eyes Beau billet en tout cas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 15 Déc 2007 - 18:20

Merci Miss Honeychurch, je finissais par croire que laurence Sterne n'intéressait personne. Wink

Je n'ai pas lu Le Voyage sentimental, mais j'ai beaucoup apprécié Tristram Shandy ; ceci dit, la fin, où il est d'ailleurs question d'un voyage, m'a parfois laissé perplexe : je n'ai pas toujours tout compris! scratch Le livre est un peu difficile si on ne connaît rien à la culture du XVIIIème siècle, mais le film de Michael Winterbottom est lui très accessible, et je le recommande vivement! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 34
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 15 Déc 2007 - 18:42

Je n'avais pas vu ce topic Popila ! J'ai beaucoup entendu parlé de ce livre (les profs en lettres modernes en parlent très souvent quand ils abordent le roman du XVIIIe siècle). Je voulais également voir le film quand il est sorti mais je l'ai raté. Il est passé sur canal+ et je l'ai encore raté ! Razz

popila a écrit:
Diderot s'est inspiré de ce procédé pour écrire Jacques Le Fataliste, avec peut-être moins de bonheur.

J'ai lu le roman de Diderot par contre ! Je l'ai beaucoup aimé. Vers la fin du roman, Diderot rend hommage à son modèle.
Revenir en haut Aller en bas
Morwen
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 31
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 15 Déc 2007 - 21:18

J'ai entendu parler de Tristram Shandy seulement ce semestre. J'ai aussi commencé Jacques le Fataliste, et j'aime bien Smile
J'ai fait quelques recherches dessus et c'est comme ça que j'ai appris que le roman de Sterne lui a servi de modèle. J'étais censée comparer le roman de Diderot avec Don Quichotte. Donc oui, il y a réellement des échos entre les trois.
Je pourrais développer un peu, mais finalement j'ai fait mon mini-mémoire sur Don Quichotte et l'Histoire sans Fin. Pas grand-chose à voir me direz-vous, mais c'était intéressant à faire. La mise en abyme, ça donne le tournis...
Revenir en haut Aller en bas
http://pharaons.highforum.net
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 15 Déc 2007 - 22:07

Hello Damien, hello Morwen!

D'une manière générale, j'aime beaucoup Diderot ; j'ai été amenée à en lire beaucoup, et j'apprécie Jacques le Fataliste, mais personne ne m'avait jamais parlé de Laurence Sterne... jusqu'à ce que ce film sorte en France! J'avais toujours cru que Diderot s'était montré très original en écrivant ce roman, mais en fait, il doit beaucoup à Laurence Sterne.

Mr Damien Tilney a écrit:
Vers la fin du roman, Diderot rend hommage à son modèle.

Je crois que je vais devoir relire la fin, Damien! Parce que je ne m'en souviens pas du tout...

Ce qui est amusant, c'est que malgré les différences de conviction des deux auteurs (l'un est chrétien, l'autre est matérialiste), ils n'en demeurent pas moins de bons vivants, avec une liberté de ton rare pour l'époque!

Mr Damien Tilney a écrit:
Je n'avais pas vu ce topic Popila !
En fait, j'ai dû le poster à un mauvais moment.

Mr Damien Tilney a écrit:
Je voulais voir le film quand il est sorti mais je l'ai raté. Il est passé sur canal+ et je l'ai encore raté ! Razz

Pas de chance, Damien! Le film constitue une bonne introduction à l'oeuvre de Sterne ; si je n'avais pas vu le film, je ne sais pas si j'aurais eu le courage de lire le livre. Par contre, c'est très déjanté! Peut-être faut-il aussi signaler que ça ne donne pas forcément une bonne image du milieu des acteurs, mais Michael Winterbottom voulait sans doute éviter une forme d'autocomplaisance.
J'ai consulté deux-trois sites sur Internet pour me rafraîchir la mémoire à propos de Tournage dans un jardin anglais : apparemment, le film comporte de nombreuses références cinéphiliques qui m'avaient complètement échappé sur le moment, mais qui sont peut-être plus évidentes pour des spectateurs qui connaissent bien le cinéma anglo-saxon...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23862
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 15 Déc 2007 - 22:58

Ce topic m'avait complètement échappé (pas bien du tout pour une admin Evil or Very Mad ), mais il faut dire que la semaine a été un peu agitée (je me cherche des excuses). Je suis un peu comme Damien, le film de Winterbottom avait attiré mon attention mais je n'ai encore pas eu l'occasion de le voir. Il a d'ailleurs déjà été évoqué au détour de l'un ou l'autre topic mais est resté noyé dans d'autres informations, je suppose. Je crois me rappeler qu'au moins un membre l'avait vu (Toxic? Mimidd? Camille?) mais pas trop apprécié mais impossible avec ma mémoire "sélective" de me rappeler les détails. Merci d'avoir ouvert le sujet, Popila. Je ne suis pas sûre que de mettre Sterne sur ma PAL dans un avenir immédiat mais je vais sûrement donner sa chance au film le plus rapidement possible, ne serait-ce que pour son casting et son thème.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15745
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 15 Déc 2007 - 23:22

cat47 a écrit:
Je crois me rappeler qu'au moins un membre l'avait vu (Toxic? Mimidd? Camille?) mais pas trop apprécié mais impossible avec ma mémoire "sélective" de me rappeler les détails.
Camille avait aimé, puisque le film apparait dans le classement des films qu'elle a préférés en 2006. Mais je crois moi aussi me rappeler que quelqu'un n'avait pas trop aimé. Comme je n'ai pas vu le film, il ne reste plus que Toxic Question

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mar 18 Déc 2007 - 16:04

Oui le film était vraiment bien, avec un superbe casting britanique et une star américaine interprétée par Gillian Anderson. Je sais que Jafean n'avait pas aimé, j'avais lu ça sur son blog.

Je n'ai pas lu le livre, mais je conseille le film à tout le monde! Il faut s'attendre à tout sauf à un film balisé cependant, ça part dans tous les sens, pour le plus grand bonheur du spectateur!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Violette
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1535
Age : 37
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mer 19 Déc 2007 - 15:17

J'ai un avis diamétralement opposé concernant ce film. Je pensais passer un bon moment avec de nombreux acteurs lambtoniens et découvrir l'oeuvre de Lawrence Sterne, mais j'ai été plus que déçue. No

Le film, soit disant une comédie, ne m'a pas fait rire une seule fois, par contre j'ai failli Sleep.
Le scénario est brouillon, les dialogues sont sans intérêt ; on se retouve devant un film poussif.

La mise en abyme aurait pu être intéressante, mais malheureusement le tournage ainsi que la vie des acteurs en dehors ne sont en rien passionnants.
Au final, l'oeuvre de Sterne est bien inadaptable puisque le film est raté ! Quelle conclusion !

Je pense que je vais plutôt lire le livre et oublier le film. Ah non, ça c'est déjà fait ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mer 19 Déc 2007 - 20:42

Wink La personne qui n'a pas aimé le film s'est enfin démasquée...

Tu as tout à fait le droit de ne pas aimer le film, Violette ; j'ai moi-même quelques réserves à son encontre, mais somme toute très légères quand je lis ta critique!
Si je te suis bien, il n'y a rien à sauver dans ce film, alors que je trouve au contraire qu'on a là une mise en abyme intelligente, qui permet de contourner la difficulté que représente l'adaptation d'une oeuvre littéraire remettant en question les codes traditionnels de la fiction.
Je n'ai pas trop aimé l'image donnée du monde du cinéma dans le film, mais en même temps, comme je l'ai déjà dit, je pense que Michael Winterbottom a voulu éviter une forme d'autocomplaisance ; par ailleurs il est assez probable que cette image correspond plus ou moins à une certaine réalité, et en ce sens, le film est bien une démystification : démystification d'un milieu souvent fantasmé et idéalisé par les spectateurs.
Démystification également, parce que le spectateur découvre tout ce qui se passe en coulisses et tous les artifices utilisés pour créer l'illusion : costume, musique, faux nez, chaussures compensées... plus ce qui n'apparaît pas à l'écran : les luttes internes qui opposent des acteurs surtout préoccupés par leur ego et leurs petites disgrâces physiques, et j'en passe.
Le film n'est pas une comédie qui vise à déclencher un rire franc et massif à tout bout de champ, mais réserve de très bons moments. De toute façon, même avec Sterne, on ne rit pas à toutes les pages, le comique est souvent subtil.
A mon sens, le scénario est très bien ficelé, malgré l'aspect "brouillon"du film, comme tu dis, qui est voulu! Je n'ai senti aucune baisse de rythme : au contraire, c'est très enlevé, et les dialogues ont un côté très naturel. Ils ne donnent pas l'impression d'être "trop écrits" ; du coup, la fiction s'en trouve accréditée.
Après, bien sûr, le film sert plus d'introduction à l'oeuvre de Sterne ; je ne crois pas qu'il apporte autant à quelqu'un qui a déjà lu l'oeuvre, c'est d'ailleurs peut-être cela qui t'a gêné...

Au final, je suis d'accord avec certaines de tes remarques, mais je leur donne une interprétation toute différente.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15745
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mer 19 Déc 2007 - 20:55

popila a écrit:
Wink La personne qui n'a pas aimé le film s'est enfin démasquée...
Bah non, puisque la personne qui n'avait pas aimé avait posté son avis bien avant que Violette n'arrive sur le forum scratch ... Le mystère reste entier ^^

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mer 19 Déc 2007 - 21:47

Je ne suis pas toujours de ton avis Popila, mais pour le coup je te rejoints entièrement dans ton analyse du film. Je l'ai vu au cinéma à l'été 2006 c'est assez loin, mais j'avais trouvé l'aspect brouillon très construit. Enfin j'avais vraiment beaucoup aimé. Donc le film n'est en rien raté pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mer 19 Déc 2007 - 22:31

Camille Mc Avoy a écrit:
Je ne suis pas toujours de ton avis Popila
Comment ça, Camille? Tu n'as pas honte? lol! Pour moi aussi, ça remonte à loin, je n'ai pas eu l'occasion de revoir le film depuis sa sortie, mais je suis contente de voir qu'on est du même avis : le film a l'air brouillon, parce qu'on assiste à un film en train de ce faire, à une création, mais chaque séquence obéit à un but très précis. C'est une fausse divagation : comme chez Sterne, la digression permet de dire des choses essentielles.

Saurons-nous un jour l'identité de la personne qui n'a pas aimé le film? Suspense, suspense...


Dernière édition par le Mer 19 Déc 2007 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mer 19 Déc 2007 - 22:33

Oh si popila, si seulement tu savais, je ne sors plus de chez moi!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Violette
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1535
Age : 37
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mer 19 Déc 2007 - 22:34

popila a écrit:
Si je te suis bien, il n'y a rien à sauver dans ce film
J'ai vu le film il y a plus d'un an maintenant et dans les souvenirs qu'il me reste, non il n'y a rien à sauver ! Peut-être qu'un deuxième visionnage me fera changer d'avis, mais je n'en suis pas du tout sûre.
Le fait est que je ne m'attendais pas du tout à ce genre de film, la déception a donc été encore plus grande.

J'ai trouvé que tout était trop emmêlé, pourquoi ne pas faire une vraie étude sur les problèmes que pose une adaptation ou une vraie critique du monde du cinéma. J'ai eu l'impression que le réalisateur ne savait pas trop ce qu'il voulait dire.

La démystification du monde du cinéma ne m'a pas gênée, car je n'idéalise pas du tout ce milieu.

popila a écrit:

A mon sens, le scénario est très bien ficelé, malgré l'aspect "brouillon"du film, comme tu dis, qui est voulu!

Pourquoi? Pour faire ressortir la difficulté de la réalisation, la différence réalité/fiction?

popila a écrit:

Je n'ai senti aucune baisse de rythme : au contraire, c'est très enlevé, et les dialogues ont un côté très naturel. Ils ne donnent pas l'impression d'être "trop écrits" ; du coup, la fiction s'en trouve accréditée.


Le réalisateur veut montre la différence entre la fiction et la réalité, mais la réalité est elle-même fiction ; car même si les acteurs jouent leur propre rôle, ce qu'ils disent n'est peut-être pas ce qu'ils pensent vraiment. Donc ils jouent à être eux-mêmes. Cela reste des dialogues écrits par avance.
A moins que les moments de "réalité" aient été tournés sans préparation et sans "trucage". C'est compliqué tout ça ! scratch

je comprends ce qui t'a plu, mais cela reste pour moi inintéressant et barbant. En fait, je n'ai aucune envie de voir l'autre côté du cinéma. Je n'en vois pas l'intérêt, à moins que cela soit bien fait et que j'apprenne quelque chose. Là, je suis ressortie de la salle sans rien.


Dernière édition par le Jeu 20 Déc 2007 - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mer 19 Déc 2007 - 22:47

Violette, si tu ne t'attendais pas à un truc farfelu je comprends ta réaction! J'y allais pour ça, donc je n'ai pas été déçue, ça dépassait même tout ce que j'attendais!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Mer 19 Déc 2007 - 23:48

Tiens, je pensais que tu avais vu le film plus récemment, Violette (ce qui n'est pas une critique! Nous sommes tou(te)s dans le même cas).

Violette a écrit:
Le fait est que je ne m'attendais pas du tout à ce genre de film, la déception a donc été encore plus grande.

Le film est effectivement très déroutant ; pour moi, c'est un peu un OVNI ; je doute qu'il ait beaucoup d'équivalents.

Violette a écrit:
J'ai trouvé que tout était trop emmêlé, pourquoi ne pas faire une vraie étude sur les problèmes que pose une adaptation ou une vraie critique du monde du cinéma. J'ai eu l'impression que le réalisateur ne savait pas trop ce qu'il voulait dire.

Je crois pour ma part que le réalisateur sait très bien où il va, et les deux thèmes que tu aurais voulu voir traités le sont, au moins en surface. L'intérêt central du film réside cependant peut-être ailleurs (voir la suite).
Pour l'aspect emmêlé, c'est exactement l'effet que produit Sterne à la première lecture : le réalisateur s'est efforcé de donner un équivalent cinématographique à l'écriture de Sterne, en situant l'action de son film à notre époque.
Si Michael Winterbottom avait uniquement voulu retranscrire en images l'intrigue de Tristram Shandy, je pense que ça aurait été moins intéressant, dans la mesure où déjà c'était mission impossible, et ensuite , il aurait forcément simplifié des choses et loupé l'intérêt du bouquin, qui est de ne pas avoir à proprement parler d'intrigue, mais des embryons d'intrigues.
Ceci dit, on est effectivement en partie frustré : on ne bénéficie pas de l'histoire complète, mais uniquement de quelques épisodes significatifs. Mais le livre de Sterne introduit le même genre de frustration : il faut parfois attendre longtemps avant de savoir la fin de ses histoires/digressions!

Violette a écrit:
popila a écrit:
A mon sens, le scénario est très bien ficelé, malgré l'aspect "brouillon"du film, comme tu dis, qui est voulu!

Pourquoi? Pour faire ressortir la difficulté de la réalisation, la différence réalité/fiction?

En fait, tes questions et tes critiques m'obligent à réfléchir sur le sens du film, Violette, donc... merci! Voici l'interprétation que je te propose : l'aspect brouillon est là pour montrer l'aspect chaotique de la création. Je m'explique : lorsqu'on va voir un film, on voit une oeuvre achevée, dont les parties sont équilibrées et dont les rugosités ont été limées (point de vue du spectateur). Mais lorsqu'on crée un film ou un roman, les choses ne se présentent pas de manière aussi ordonnée : il y a forcément un bouillonnement créatif, une sorte de fièvre, des aléas imprévus (point de vue du créateur).

Je pense que le réalisateur a voulu montrer ce désordre inhérent à toute création, la plupart du temps caché, mais visible et exhibé chez Sterne : chez lui, ce sont les digressions qui produisent une impression de désordre. Chez Michael Winterbottom, l'aspect brouillon du film fournit un équivalent à ces digressions littéraires.

Je crois d'ailleurs que le thème de la création est central pour comprendre l'oeuvre de Sterne et celle de M. Winterbottom: l'histoire de Tristram Shandy, si tant est qu'il y en ait une, est celle d'une naissance, celle du héros éponyme ; le film, lui, introduit à plusieurs reprises l'image du foetus. Le sujet du livre, c'est : comment on devient une personne, ou, si tu préfères, qu'est-ce qui fait que nous sommes nous, et pas un autre? A un moment, l'assistante pour qui Steve Coogan en pince dans le film dit que pour elle, le livre de Sterne montre que les enfants ne deviennent jamais ce qu'on voudrait qu'ils soient. C'est pareil pour un livre ou un film : il n'est jamais tel qu'il avait été prévu à l'origine. La création est soumise à des aléas.


Violette a écrit:
Le réalisateur veut montrer la différence entre la fiction et la réalité, mais la réalité est elle-même fiction ; car même si les acteurs jouent leur propre rôle, ce qu'ils disent n'est peut-être pas ce qu'ils pensent vraiment. Donc ils jouent à être eux-mêmes. Cela reste des dialogues écrits par avance.
C'est tout à fait ça.

Violette a écrit:
A moins que les moments de "réalité" aient été tournés sans préparation et sans "trucage". C'est compliqué tout ça ! scratch
A certains moments, le spectateur se pose la question. Mais je pense que tout était prémédité, simplement, le réalisateur s'est probablement souvenu de son expérience du métier d'acteur, d'où l'aspect extrêmement "réaliste", effectivement. Et, oui, c'est compliqué!

Violette a écrit:
je comprends ce qui t'as plu, mais cela reste pour moi inintéressant et barbant. En fait, je n'ai aucune envie de voir l'autre côté du cinéma. Je n'en vois pas l'intérêt, à moins que cela soit bien fait et que j'apprenne quelque chose. Là, je suis ressortie de la salle sans rien.
Là, je ne sais pas trop quoi dire...
J'espère avoir répondu à toutes tes questions, je ne prétends pas te convaincre absolument sur tout ou te forcer à aimer le film ; je comprends très bien qu'on puisse rester indifférent à ces questions ; j'espère simplement avoir réussi à montrer qu'on pouvait analyser différemment ce qui te semble être des défauts dans ce film.
Sur ce, après ce gros effort intellectuel, je vais me coucher, parce que j'en ai vraiment besoin.

PS : tu avais lu le livre avant d'aller voir le film, où tu l'as lu après? J'ai cru comprendre que tu l'avais lu avant. Tu as beaucoup parlé du film, mais peu du livre. Tu as aimé, ou pas?


Dernière édition par Popila le Jeu 14 Aoû 2008 - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Violette
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1535
Age : 37
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Ven 21 Déc 2007 - 19:09

Merci pour tes explications popila ! Very Happy

popila a écrit:
PS : tu avais lu le livre avant d'aller voir le film, où tu l'as lu après? J'ai cru comprendre que tu l'avais lu avant. Tu as beaucoup parlé du film, mais peu du livre. Tu as aimé, ou pas?

En fait, je n'ai pas encore lu le livre, le film ne m'en avait pas donné envie ; mais cette discussion par contre l'a fait. Encore un livre à ajouter à ma PAL ! De nouveau merci ! Wink

Et par curiosité, qu'est-ce qui t'a fait penser que j'avais vu le film récemment?
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 22 Déc 2007 - 14:28

Mais de rien, Violette ; si j'ai pu te donner envie de lire le livre, j'en suis très heureuse!
Violette a écrit:
Et par curiosité, qu'est-ce qui t'a fait penser que j'avais vu le film récemment?
En fait, j'ai lu un peu trop vite l'un de tes posts précédents, ce qui fait que je croyais dur comme fer que tu avais lu le livre de Laurence Sterne! Maintenant, je comprends mieux certaines de tes réactions ; après la lecture de Tristram Shandy, j'ai mieux compris certains éléments du film.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 22510
Age : 73
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Jeu 14 Aoû 2008 - 8:24

Moi qui n'avait pas aimé le film "Tournage dans un jardin anglais", alors que j'avais adoré "La nuit américaine" qui est aussi un film dans le film, vos avis, m'incitent à de nouveau le visionner. J'avais abandonné au bout de 20 minutes, ayant trouvé les actions trop hâchées et sans suite. Pourtant le film de Truffaut paraît aussi sauter ainsi et critique pas mal la vie sur un tournage et les acteurs. Est-ce que l'humour anglais m'a paru innaccessible sur ce film sunny

Je vais à la lumière de vos avis le visionner bientôt. Il faut que je le déterre, je l'avais condamné à la nuit..... Embarassed

lol! Embarassed il n'est jamais trop tard pour modifier son opinion lol!
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 34
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 24 Jan 2009 - 15:31

Je fais remonter ce topic pour donner mon avis sur le film (Tournage dans un jardin anglais).

Je l'ai trouvé à 5 euros en DVD ! Une bonne occasion de découvrir enfin ce film. Je n'ai absolument pas été déçu. C'est un film très drôle, très fin, et très intelligent. Je vous le recommande !

Dans la foulée je me suis acheté le roman de Sterne. Je pense qu'il faut le lire petit à petit pour ne pas faire une indigestion. C'est très drôle, mais ce n'est pas un roman avec une intrigue classique. On ne peut donc pas le lire d'une traite à mon avis. Il faut apprécier son côté loufoque sans attendre le plaisir d'un livre "normal".

Bref pour en revenir au film, c'est une vraie réussite ! Non seulement il parvient à rendre l'atmosphère du roman mais il nous fait découvrir les coulisses d'un film en costumes, d'une adaptation d'un classique littéraire. Cette dimension à tout pour plaire sur ce forum. On découvre alors le travail des scénaristes. Parfois il faut bien supprimer des passages, il faut enlever des personnages de l'intrigue. Cela ne signifie absolument pas que les scénaristes ne lisent pas le livre ! Il faut faire des choix. On découvre également le travail des costumières. Elles s'investissent beaucoup et donne leur vision du personnage en préparant les costumes. La présence d'un spécialiste de la bataille de Namur est également un élément passionnant. La vérité historique n'est pas toujours le souci principal d'un film. On voit donc dans ce film toute l'équipe qu'il peut y avoir derrière une production cinématographique.

L'humour anglais est bien présent. On passe à des remarques en dessous de la ceinture à de fines allusions à la littérature ou au cinéma.

Les acteurs sont très convaincants.

Pour moi c'est un film qu'il faut avoir vu quand on s'intéresse aux adaptations. Un roman est-il forcément inadaptable ? C'est une des questions que pose ce film et il me semble que la réponse est bien trouvée.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Sam 24 Jan 2009 - 21:52

Contente que tu aies aimé ce film, Damien ! J'espère que ton enthousiasme fera d'autres émules ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf
avatar

Nombre de messages : 3011
Age : 38
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: ukujuj   Mer 13 Oct 2010 - 13:29

Je ne savais pas où poster mon commentaire sur Tristram Shandy : a cock and bull story (film de 2005) que j'ai vu récemment et dans lequel Jeremy Northam a un rôle secondaire. Mais un petit up pour notre Mister Knightley, ça ne peut pas faire de mal, n'est-ce pas lol! ?

Le film s'intitule en français Tournage dans un jardin anglais. A l'époque de sa sortie, j'avais fait des pieds et des mains pour le voir, mais il n'était pas resté suffisamment longtemps à l'affiche. Depuis, il était sur ma PAL de DVD.
Je l'ai enfin vu et ce film m'a absolument déconcertée Suspect . Il y a de quoi : le scenario n'a ni queue ni tête.
Il s'agit en fait d'une "mise en abime" : le film raconte l'histoire du tournage d'un film, un peu comme La nuit américaine mais en beaucoup plus déroutant.
Le film dans le film est l'adaptation d'une oeuvre majeure de la littérature anglaise du XVIIIe siècle Vie et opinion de Tristram Shandy, gentilhomme de Laurence Sterne. Ce livre est paru en 9 volumes, le premier en 1760.

Je vous fait un copier/coller de wiki:
Citation :
Le texte se présente comme une tentative d'autobiographie de Tristram Shandy. Mais très vite le récit est accaparé par des digressions et par l'omni-présence des membres de la famille Shandy. Chacun semble poursuivre une idée fixe : le père de Tristram cherche à expérimenter sur son fils sa théorie éducative, l'oncle Toby ne pense qu'à chevaucher son hobby-horse et à construire des fortifications dans son jardin, etc. Plus qu'un récit, Tristram Shandy se présente donc plutôt comme un tissage minutieux de thèmes qui se répondent, tels que la création, l'impuissance, la maîtrise du temps.

J'en conclue qu'il n'y a pas de réel fil conducteur dans ce roman et que la manière dont les cinéastes l'ont traité dans A cock et bull story est une sorte d'hommage, ou une manière de rester fidèle à l'oeuvre d'origine.
Les scènes alternent entre l'environnement du tournage, les luttes d'influence entre acteurs, les soucis budgétaires, la construction du scenario, etc. et les scènes filmées sur Tristram Shandy (au final, essentiellement des scènes de sa petite enfance, en particulier sa naissance).
On y retrouve une brochette d'acteurs lambtoniens : Jeremy Northam, membre de l'équipe de réalisation du film, Keeley Hawes, la mère de Tristram Shandy, Dilan Moran (la libraire fou de Blackbooks), le médecin qui fait accoucher la mère de Tristram, Shirley Henderson (que j'ai reconnue comme étant l'actrice qui jouait une amie de Bridget Jones), jusqu'à Greg Wise qu'on entraperçoit lors d'une ou deux scènes mais qui fait seulement office de figurant.

Au final, le film m'a déconcertée parce que je n'arrive pas à me faire une opinion dessous : je n'ai ni adoré, ni destesté. Je lui reconnais des qualités (humour, scènes franchement drôles, jeu des acteurs, originalité) et des défauts (manque de fil conducteur, fin en queue de poisson,...).
D'autres personnes l'ont-ils vu? Ou ont-ils lu le livre
Question pour les modératrices : faut-il créer un topic sur le livre (et donc son adaptation) dans la partie du forum consacrée aux auteurs anglo-saxons antérieurs au XIXe ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15745
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   Jeu 14 Oct 2010 - 0:17

Natacha a écrit:
D'autres personnes l'ont-ils vu? Ou ont-ils lu le livre
Question pour les modératrices : faut-il créer un topic sur le livre (et donc son adaptation) dans la partie du forum consacrée aux auteurs anglo-saxons antérieurs au XIXe ? scratch
Ce topic existe déjà ^^ : Arrow
J'y déplacerai ton message Very Happy

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laurence Sterne, Vie et opinions de Tristram Shandy
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sterne pierregarin
» sterne naine en vol
» partage d'opinions ( les jeunes filles )
» Rickard's Shandy et Boréale 25e
» [Chalandon, Sorj] La légende de nos pères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs)-
Sauter vers: