Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Robert Merle "Fortune de France"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46664
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Robert Merle "Fortune de France"   Mar 6 Nov 2007 - 20:33

J'ai utilisé ailleurs l'expression "je n'y vais que d'une fesse" qui a plu à certains habitants de l'auberge et cela m'a donné envie d'ouvrir un sujet sur cet auteur français, Robert Merle, très prolifique par ailleurs, mais surtout sur la dernière de ses œuvres : les 10 volumes de "Fortune de France".
L'histoire se déroule à l'époque des guerres de religion en France, en Périgord, par le serment de fraternité que se jurent deux gentilshommes de petite noblesse, elle débute avant la mort de François Ier (1547) et finit un an après l'entrevue de Bayonne (1565).
Pierre de Siorac, le personnage qui dit "je" dans Fortune de France, naît en 1551, dans le Périgord méridional, d'un père huguenot. Sa maison s'élevait non loin de Sarlat, à la croisée de deux villages qui, au XVI ème siècle, s'orthographiaient Taniès et Marcuays.
L'histoire sera celle de sa famille, de sa province et du royaume, car il participera, et ses enfants après lui, à l'évolution de cette époque sanglante vers une paix relative, prémice du long règne de Louis XIV.
Le style, très imprégné des expressions et tournures de la Renaissance, est vif, alerte, drôle, et l'auteur ne nous laisse pas oublier que ce fut l'époque de Rabelais, les héros ne faisant jamais fi des joies de la chair, que ce soit dans un plat, ou dans un lit !!
C'est grâce à ce livre que j'ai remarqué que le mot "bargain" utilisé en VO anglaise, était du vieux français, signifiant "négociation""marché", d'où découle l'expression "sans barguigner".
Voilà la liste des titres dans l'ordre chronologique :
I - Fortune de France
II- En nos vertes années
III - Paris ma bonne ville
IV - Le prince que voilà
V - La violente amour
VI - La pique du jour
VII- La volte des vertugadins
VIII - L'enfant Roi
IX - Les roses de la vie
X - Le lys et la pourpre

Pour ceux et celles qui aiment le genre du roman historique voilà une œuvre à découvrir, très bien documentée et réaliste tout en étant très romanesque dans le meilleur sens du mot. J'espère que j'aurai su défendre assez bien ce livre pour vous donner envie de le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Accalia
Enfolded in Adoring Gaze


Nombre de messages : 3275
Age : 26
Localisation : pas loin...
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Sam 23 Aoû 2008 - 21:44

Je compte les lire (un jour comme quoi vous voyez ce que cela veut dire lol! lol! ) aprés avoir lu une grande partie de ma PAL.... study

Mais de Robert Merle j'ai lu La mort est mon métier....livre incroyable sur l'homme qui a mit en place la solution définitive pour les juifs durant la deuxiéme guerre Mondiale...on voit tout le cheminement de l'idée jusqu'à l'action même...je le conseille...
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Ven 21 Nov 2008 - 22:31

Moi tu m'as donné envie de le lire Clinchamps!!
J'adore les romans historiques, ça me passionne vraiment. A l'adolescence, je me rappelle avoir lu "L'ïle" suite à la diffusion d'une série télé avec Serge Dupire et Karina Lombard...
Je viens de lire qu'il est d'Algérie (de Tebessa), comme toi, et que cette année est le centenaire de sa naissance...

Citation :
En 2008, son fils Pierre Merle a publié une volumineuse biographie illustrée d'une vingtaine de photos : Robert Merle. Une vie de passions (Editions de l'Aube). L'ouvrage débute par une question : "Par quelle alchimie de hasard et de nécessité, Robert Merle, ce gosse courant dans les rues d'Alger, est-il devenu un écrivain ?" L'histoire mouvementée de son enfance, de son adolescence parisienne, de sa captivité en Allemagne, de ses engagements politiques et de ses amours constitue une "main du destin", minuitieusement décrite, et la trame fondatrice d'une oeuvre d'une grande diversité littéraire. L'ouvrage montre que la grande saga de Fortune de France (13 tomes), très documentée et très fidèle à l'histoire de France, est aussi, à travers le personnage de Pierre de Siorac, une autobiographie romancée de Robert Merle, un mélange continuel de sa vie réelle et de sa vie rêvée. Pour le centenaire de sa naissance, cette biographie est un éclairage original, sans équivalent à ce jour, de la vie et de l'oeuvre du "plus grand romancier de littérature populaire en France" (Journal Le Monde, 1er avril 2008).
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Ven 21 Nov 2008 - 23:24

Pour ma part, autant j'ai été enthousiasmée par les 2-3 premiers tomes, tant par le style et le fondh istoriquement passionnant, autant à partir du 4e j'ai fini par être énervée par le style de Merle et par une histoire qui^commençait à franchement s'essoufler. De plus, c'était devenu une surenchère de vocabulaire ancien, alorq qu'au départ, c'était justement dosé. Bref, j'ai lâché la saga et il est dommage que cela se soit fini sur un désamour, vraiment...
J'encourage à lire au moins les 2 premiers tomes mais à ne pas en attendre trop par la suite, pour ne pas tomber de haut, comme ça a été mon cas.
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Ven 21 Nov 2008 - 23:34

J'envisageais de les emprunter en bibliothèque de toute façon. Je me souviens que ma mère a un exemplaire de " En nos vertes années", mais c'est le tome 2, je crois. Merci de ton avis en tout cas Muezza!
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46664
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Lun 24 Nov 2008 - 21:28

Pour moi, on peut vraiment aller plus loin que les deux premiers, même s'il est vrai qu'à la fin le style devient répétitif, et surtout on perd de vue les héros (d'ailleurs cela couvre plusieurs génération, d'Henri III à Louis XIII). C'est cependant une lecture très agréable, même si ... on y va que d'une fesse !! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20692
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Mar 25 Nov 2008 - 9:54

Wink tiens, il faudrait que je les relise... je me souviens avoir lu cette saga avec beaucoup de plaisir.... cela fait des lustres Very Happy Les noms des personnages sont souvent très immagés je me souviens d'un certain Pisseboeuf dans la pique du jour. et d'une lettre qui m'avait marquée justement par son style d'un autre temps et que j'adore :

Citation :
Monsieur le Marquis,
Comme je ne suis pas assez déconnu des manants et habitants de cette ville, pour que je vous aille voir sans faire jaser les grandes langues et branler les longues oreilles de votre voisinage, le mieux, si vous l'avez pour agréable, serait que vous me veniez visiter sur les neuf heures du soir en mon particulier logis, rue Tirechape. Vous reconnaîtrez ma maison à ce que le marmouset de mon heurtoir est un diablotin. Plaise à vous de toquer deux fois.......................................


et ensuite, ....... le texte...... A ce moment, de grands huchements venant jusqu'à moi de la cour de devant, je déclouis ma fenêtre, et criai en oc (pour ne pas être compris de Luc).........

Ce qui fit rire tous ceux de mes gens qui entendaient l'oc, à svoir mon autre Gascon Poussevent, le cocher Lachaise, le cuisinier Caboche (touts deux Auvergnats) et le Périgordin Faujanet......

c'est vrai, que cela peut gêner la lecture, mais c'est tellement plus savoureux à lire que notre langue moderne. Si l'on rectifiait la forme du texte, il n'aurait plus du tout de saveur, plus du tout d'odeur et d'accent. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Mer 26 Nov 2008 - 19:42

Ah, Fortune de France... quelle saga!

Je les ai tous, parce que franchement j'ai adoré...

On peut aller plus loin que les deux premiers, et je ne trouve pas qu'il y ai surenchère de vocabulaire. Je trouve plutôt que le vocabulaire se "normalise". Au fur et à mesure de l'évolution historique, on a aussi une évolution de la langue. On ne parle pas de la même façon sous Henri III que sous Louis XIII.(1)

J'aime cette saga, parce que le fond historique est excellent (j'aurais de toutes façon voulut vivre au XVIIème siècle), que Richelieu n'est pas le vilain méchant, et Louis XIII n'est pas un crétin (seul Alexandre Dumas est excusé sur ce fait).

Ceci dit, voici une saga qui me plairait de voir adapter (on a bien adapter Nicolas le Floch, qui question vocable se pose là (2)). Si on était en Angleterre, voilà beau temps que ce serait chose faite!

(1) Mais euh, c'est vrai que mes études m'ont rendu coutumière de ce style de langage, voir bien pire...
(2) Les scénaristes pour le coup étaient devenus fan du mot "homicider", qui doit apparaitre deux fois dans le roman...
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Sam 9 Oct 2010 - 19:09

Je sors ce topic des bas-fonds de l'auberge pour vous signaler la sortie il y a quelques semaines de L'Avers et le Revers d'Olivier Merle, fils de Robert. L'intrigue se situe avant le début de la saga, et est racontée du point de vue de Miroul, qui rappelez-vous est le domestique et l'ami de Pierre de Siorac.

Voici le résumé disponible sur le site de la Fnac :

Citation :
A travers maintes péripéties et de folles équipées, sous le règne d'Henri III puis d'Henri IV, Pierre de Siorac, noble provincial et huguenot, a connu une ascension qu'il doit à son intelligence des hommes, son intrépidité et sa clairvoyance.
Côtoyant les plus grands du royaume, et vivant au plus près les douloureux événements de l'Histoire de France, comme la Saint-Barthélemy ou l'assassinat d'Henri III, il a confié dans ses Mémoires (Fortune de France) les tours et détours de sa vie, montrant le regard d'un noble épris de justice, luttant pour la paix religieuse, sans concession pour les ennemis de celle-ci, si nombreux en ces temps incertains et cruels. Dans son ombre, Miroul, le fidèle serviteur, l'a suivi partout, témoin attentif des grandes et des petites actions, compagnon de tous les jours, confident des doutes et des espoirs. Fils de paysan, larron un temps à la suite du massacre de sa famille, Miroul lève ici le voile sur la prime jeunesse de Pierre de Siorac, les années ô combien décisives où le caractère s'ébauche et se forge dans le meilleur métal, au château de Mespech dans le Périgord noir, sous la tutelle du père, le flamboyant baron Jean de Siorac. Dans cet univers encore féodal où s'agitent maîtres et domestiques, nobles et manants, et malgré l'admiration et la tendresse qu'il voue à son jeune maître, Miroul porte haut une parole qui est le plus souvent inaudible, celle des petites gens, celle de ceux qui n'ont rien et qui courbent l'échine sous la dureté de leur état.

Je l'ai acheté récemment et j'espère y retrouver la délectation de ma lecture des Fortune de France sunny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46664
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Sam 9 Oct 2010 - 19:21

j'ai hâte d'avoir ton avis, Tatiana car pour ma part j'ai grand peur des ressucées !! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Sam 9 Oct 2010 - 19:23

Je sais qu'Olivier Merle avait pas mal travaillé avec son père, mais cette sortie ne me procure pas de frissons particuliers.

La saga s'est close avec l'avènement de Louis XIV, selon le souhait de son créateur... je ne vois pas trop l'intérêt de la même histoire d'après le point de vue de Miroul (que j'adore, ceci dit ^^) scratch Very Happy

Mais merci de signaler cette sortie Tatiana, j'y jetterais sans doute un oeil en passant (et qui sait lol! )

J'ai ceci dit trop de trucs en cours là, pour me replonger dans la saga (ce qui me démange grandement, maintenant XD)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Sam 9 Oct 2010 - 19:29

clinchamps a écrit:
j'ai hâte d'avoir ton avis, Tatiana car pour ma part j'ai grand peur des ressucées !! lol! lol!

Je vous le donnerai promis Very Happy

Je me méfie aussi de ce genre de récit d'habitude, mais là je me dis que ça peut valoir le détour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Sam 30 Oct 2010 - 14:13

Et bien mes craintes d'être déçue par L'avers et le revers se sont vite envolées, car le fils se révèle presque aussi doué que la père pour le roman historique ! La si belle langue des Fortune de France est ici encore fort bien utilisée pour le plus grand plaisir des yeux.
Dans le roman on retrouve tous les personnages de Mespech, du moins tous ceux dont je me souvienne car ma lecture de la saga remonte à quelques années : l'irascible baron de Siorac, le très posé et très religieux Jean de Sauveterre, l'angélique Samson et bien sûr le jeune Pierre de Siorac d'avant son départ pour Montpellier. On y apprend davantage sur Miroul, qui est le narrateur, en particulier sur ses origines. A ces personnages principaux s'ajoute une ribambelle de domestiques tous très sympathiques.
L'intrigue se concentre sur les premiers temps de Miroul au château de Mespech et sur la vie quotidienne de ses habitants, mais elle est rythmée par quelques épisodes truculents, en particulier par l'une ou l'autre virée à Sarlat. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant ! Les héros sont jeunes et très attachants, et on suit avec curiosité leur entrée dans la vie adulte.

Voilà, j'espère avoir contribué à lever les réticences de certaines Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20692
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Sam 30 Oct 2010 - 19:17

Very Happy merci Tatiana, donc je cours acheter lol!
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict


Nombre de messages : 828
Age : 31
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Mer 29 Déc 2010 - 19:17

Je ne sais pas si ce sujet ne concerne que les Fortune de France ou s'il s'agit plus généralement de l'œuvre de Merle. (je n'ai pas trouvé d'autre sujet)

Bref, histoire d'éviter d'engorger le sujet "que lisez-vous en ce moment?", je remets ici les discussions autour du bouquin de Merle - Le Jour ne se léve pas pour nous.

MD a écrit:
Je termine Le Jour ne se lève pas pour nous de Merle, titre que je dois à une navigatrice de l'auberge.
C'est très instructif, bon bien sur il faut nourrir un intérêt pour les S.N.L.E, mais c'est aussi romancé de façon très agréable.
On y retrouve même des "chère lectrice" saupoudrés ça et là et qui n'ont pas manqué de me rappeler le grand Merle du Lys et la Pourpre.
A lire donc, et si la vie tendue des sous-mariniers vous intéresse; j'en profite pour conseiller le célèbre Das Boot de Buchheim

Framboise a écrit:
@MD: Quand on aime la mer et les bateaux, on peut considérer que les sous-marins rentrent dans la case, non? Cool C'est vrai que ça ne ressemble pas vraiment à un roman, mais plus à un reportage particulièrement bien écrit (qui m'a fait aussi penser à certains écrits de Joseph Kessel, va savoir pourquoi....)

C'est un effet loin d'être un roman. Je disais simplement que l'écriture est romancée, ce qui d'ailleurs permet d'éviter de s'enfermer dans un lecture documentaire sur les S.N.L.E, qui j'imagine aurait tendance à rebuter pas mal de monde.
Ainsi, j'aime beaucoup la façon dont le livre est lancé et cette façon qu'à le Toubib de raconter sa vie à Sophie et plus tard à "sa chère lectrice" ! (on ne change pas Robert Merle !)

En gros, c'est une mission de sous-marin nucléaire lanceur d'engins et il ne s'y passe rien. Ou tout au plus le quotidien du bord raconté par le nouveau toubib fraichement embarqué et immergé (c'est peu de le dire) : la vie de 130 hommes enfermés avec 16 missiles à tête nucléaire, plus les réacteurs, dans une boite de conserve ultra-sophistiquée.
Pas de guerre nucléaire, pas de torpillage en eau profonde ... Rien, si ce n'est l'attente, le toujours-prêt, l'ennui, le professionnalisme, et les soucis inhérents à l'éloignement familial et la promiscuité forcée !

On y découvre les rôles officiels et officieux de chacun dans ce qui, l'espace de 6 semaines, devient un monde autonome et perdu au milieu des océans.
Une vie dans le silence de la mer (merci Vercors) et sans revoir le jour (tout est dans le titre) avant le retour à l'Ile Longue.
Personne ne doit savoir où vous êtes, c'est la pierre d'angle de la dissuasion nucléaire Française !

Allez embarquement ! study

Framboise, je suis d'accord les sous-marins rentrent dans la case bateaux. C'est d'ailleurs une fin honorable pour les bateaux que de se transformer en sous-marin en fin de vie. (avant c'est moins drôle !)
Et puis, tous les amateurs de romans de marine ont fait leurs classes sur le Nautilus !

Hum, Kessel ... le dernier que j'ai lu, c'était Les Mains du Miracle ! Il y avait bien un toubib aussi mais la comparaison s'arrête là Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Sam 19 Avr 2014 - 11:34

Je fais remonter ce topic des profondeurs du forums car je viens de lire La mort est mon métier de Robert Merle. C'est glaçant et glacial comme livre. On ne peut rien éprouver pour le héros, juste le suivre sur son parcours de l'horreur et l'obéissance aveugle, absolue et idiote. Le début m'a fortement fait penser au Ruban Blanc de Mickaël Hanneke pour l'éducation rigoriste, froide, sans tendresse.Quant à la suite je l'ai trouvé remarquablement bien écrite, d'une écriture neutre et précise qui ne cache rien et qui ne défend rien. Lang est seul face à lui-même, mais c'est quand même abject de lire ça et de savoir que des centaines de "petites mains" comme lui ont contribué en toute connaissance de cause à l'amélioration, le perfectionnement des conditions de tueries en masse, juste au nom de l'obéissance absolue.

  
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Sam 19 Avr 2014 - 12:21

Je me souviens l'avoir lu quand je m'étais plongé dans Fortune de France (ce qui remonte à un certain temps maintenant  Very Happy ) et je ne peux que plussoyer à ce que tu dis.
J'avais beaucoup aimé ce roman, rapport à son sujet et à la façon dont la narration froide nous fait rentrer dans l'inhumanité du système... sans pour autant l'excuser ou qu'on prenne en pitié le "héros"... loin de là, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Léti
British countryside addict


Nombre de messages : 825
Age : 34
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Lun 20 Oct 2014 - 14:21

Aaaah, les Fortune de France, je les ai lus, relus, et là, d'avoir parcouru ce topic m'a donné envie de m'y replonger Wink Razz  Alors rien que pour ça, merci ! Le vocabulaire et le style y sont pour beaucoup, ainsi que le pittoresque des situations (du moins, pour les premiers tomes). Les personnages sont très attachants, et on vit de l'intérieur cette France divisée alors entre huguenots et catholiques.

Et je ne connaissais pas l'existence de L'avers et le revers, ce sera donc l'occasion d'augmenter encore un peu ma PAL Razz Smile

Puisque vous parlez aussi de La mort est mon métier, c'est vrai que ce livre est absolument glaçant, écrit avec un style assez neutre, qui ne juge pas ou du moins, pas ouvertement (pas besoin, vus les horreurs décrites, le lecteur est parfaitement capable de le faire de lui-même, pas besoin d'en rajouter. Enfin, je crois). Bon, ça fait quelques années que je l'ai lu, quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Jeu 23 Oct 2014 - 16:29


Merci d'avoir remonté le topic Léti, je suis ravie que la saga de Robert Merle compte une fan de plus à Lambton cheers . Malgré la hauteur vertigineuse de ma PAL j'ai pour projet de relire l'un ou l'autre volume un jour tant que je garde un excellent souvenir de ce qui reste un summum du roman historique.

La mort est mon métier m'intrigue beaucoup, je me laisserai sûrement tenter quand l'envie m'en prendra, même s'il s'agit d'un tout autre style que les "Fortune de France".

L'avers et le revers est très plaisant, tout à fait dans la même veine que les volumes précédents. Bonne lecture Smile .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Léti
British countryside addict


Nombre de messages : 825
Age : 34
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Ven 24 Oct 2014 - 10:52

Merci Tatiana Smile

Ah oui, c'est sûr, la mort est mon métier, c'est un tout autre style...C'est d'ailleurs ce qui est surprenant, avec cet auteur, il a écrit des livres vraiment très divers (autre exemple : un animal doué de raison, que je n'ai pas lu depuis très longtemps, que j'avais bien aimé à l'époque, mais je crains qu'il ne soit désormais un peu daté, et un peu lourd dans son style (très peu de ponctuation, si je me souviens bien))
Revenir en haut Aller en bas
PapiSido
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 261
Age : 71
Localisation : 69-Ecully
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Jeu 26 Fév 2015 - 10:09

Je viens de terminer "Le Lys et la Pourpre".
J'ai commencé la série voici plus de dix ans et je la suis régulièrement à raison d'un tome tous les ans ou tous les deux ans. A tout enchaîner, je pense effectivement que comme beaucoup d'entre vous je me lasserais vite de l'écriture qui deviendrait alors procédé plus que style. Mais à ce rythme j'y trouve toujours autant de plaisir.
A dire vrai je préférai les aventures de Pierre et Miroul à celles d'Emmanuel ( les 6 premiers tomes). Les a-parte à "ma belle lectrice" commencent à devenir un peu répétitifs, mais j'irai jusqu'au bout des 3 derniers volumes (absents au message initial de Clinchamps, non publiés à l'époque sans doute)
XI La Gloire et les Périls
XII Complots et Cabales
XIII Le Glaive et les Amours

et si l'auteur n'a pas continué au delà c'est que d’après ses dires, il n'aimait pas Louis XIV. Par contre j'enchaînerai sur "l'avers et le devers".  Je suis généralement réticent sur ce type de suite, mais l'avis de Tatiana lève ses réticences et aussi j'aurai grand plaisir à retrouver les personnages du début

Et Robert Merle est impressionnant par son éclectisme. Je n'ai pas lu "Un animal doué de raison" mais, sur le même thème j'ai un bon souvenir de Le Propre de l'homme
Revenir en haut Aller en bas
http://sitasido.ec-lyon.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robert Merle "Fortune de France"   Aujourd'hui à 23:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Merle "Fortune de France"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MALEVIL de Robert MERLE
» Robert Merle - Malevil
» Robert MERLE - La Mort est mon métier
» Robert Merle - Malevil
» Merle Robert - Malevil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: