Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Firelight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8794
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Firelight   Mar 19 Juil 2011 - 20:48


Cette histoire est intéressante Roberts, mais avec une "mère porteuse" qui était loin d'être sur la paille son capital romantique s'en trouve singulièrement diminué Laughing .

Il serait néanmoins intéressant de savoir si elle a inspiré le film de près ou de loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Firelight   Mar 19 Juil 2011 - 21:52

affraid Robert, tu n'as pas dû regarder le film! Evil or Very Mad Je t'y prends. Sors de ce topic et va le voir!
En plus, si étonnante soit la vie de Consuelo elle était dument mariée, (même si pas ravie du tout du tout de l'être) avec le Duc de Marlborogh, you seem a little tired, old friend, you know? cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Roberts324
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 97
Age : 68
Localisation : Gradignan, Gironde
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Firelight   Mar 19 Juil 2011 - 22:46

Selenh a écrit:
Elle n'avait pas besoin d'argent alors, pour quoi elle a fait ça?
Là, je te renvoie à la page wikipedia de Consuelo (as-tu remarqué qu'elle porte le même prénom que l'égérie de Saint Ex.?). Pour simplifier, le fric épouse le sang bleu. Ca se fait toujours: j'ai vu de petites bourgeoises Bordelaises épouser des polytechniciens boutonneux.

C'était une belle femme, mais ça n'a pas suffi pour faire une histoire d'amour comme celles qui nous permettent de nous évader de la triste réalité. Ils ont divorcé, elle s'est remariée et a fini ses jours, discrètement, en France.



Citation :
Que sont devenus les enfants?
Son fils aîné fut le 10e Duc de Marlborough.

Citation :
Et tu l'as vu ce petit film que j'adore?
Pas encore, je veux le voir dans de bonne conditions, pas sur Youtube...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.astrosurf.com/soubie
Roberts324
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 97
Age : 68
Localisation : Gradignan, Gironde
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Firelight   Mar 19 Juil 2011 - 22:49

Tatiana a écrit:

Cette histoire est intéressante Roberts, mais avec une "mère porteuse" qui était loin d'être sur la paille son capital romantique s'en trouve singulièrement diminué Laughing .

Il serait néanmoins intéressant de savoir si elle a inspiré le film de près ou de loin.

Je n'ai pas encore vu le film (si ce n'est l'introduction sur Youtube), mais selon l'argument, il n'est pas question, au début tout au moins, de romantisme, seulement de "location de ventre". Comment dit-on "vessie" et "lanterne" en anglais (question purement rhétorique)?

Pour ce qui est de l'influence, je doute que l'auteur du script, qui est britannique, ait pu ignorer l'histoire de Consuelo.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.astrosurf.com/soubie
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Firelight   Sam 23 Juil 2011 - 18:25

Je ne comprends pas très bien, là. L'histoire de Consuelo Vanderbilt est à mettre en parallèle avec le roman d'Edith Wharton, Les Bouccanières, dans lequel on voit de riches américaines épouser des nobles anglais en mal de fond pour entretenir leur rang. Mais dans Firelight, l'histoire est très différente, non, où alors ma mémoire me joue des tours. scratch

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Firelight   Sam 23 Juil 2011 - 19:13

Non Cat, you're right, il y a confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Roberts324
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 97
Age : 68
Localisation : Gradignan, Gironde
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Firelight   Sam 23 Juil 2011 - 19:24

cat47 a écrit:
Je ne comprends pas très bien, là.
Je ne comprends pas ce que tu ne comprends pas Very Happy . Il s'agit dans les deux cas de gentlemen en mal d'héritier (pour des raisons privées diverses), qui demandent à deux dames, hors de tout contexte affectif, de leur en fournir un.

Les motivations des deux dames diffèrent, bien sûr; dans le cas (véridique) de Consuelo, elle cherchait un mari, mais n'avait pas de prétendant parce que son père était dans les affaires. C'est ce qui l'a amenée à faire la "saison" à Londres; il semble que le choix entre deux prétendants aristocratiques a été opéré par sa mère.

Les motivations des deux gentlemen, par contre, sont identiques: ils ont besoin d'un héritier pour transmettre leur propriété (et, pour Marlborough, le titre). Le moyen (et la logique) de payement diffère; l'imaginaire Elizabeth rachète la liberté de son père, en prison pour dettes, tandis que la très réelle Consuelo (ou plutôt son père) achète un mari et un titre. Au passage, elle a même reçu une paire de cornes de son mari infidèle. Heureusement, la suite de sa vie a sans doute été meilleure, et c'était sans doute quelqu'un de bien.

Citation :
L'histoire de Consuelo Vanderbilt est à mettre en parallèle avec le roman d'Edith Wharton, Les Boucanières, dans lequel on voit de riches américaines épouser des nobles anglais en mal de fond pour entretenir leur rang. Mais dans Firelight, l'histoire est très différente, non, où alors ma mémoire me joue des tours. scratch
Le roman inachevé d'Edith Wharton a été rédigé, entre autres, à partir de l'histoire de Consuelo, comme indiqué par exemple ici ou là.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.astrosurf.com/soubie
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Firelight   Dim 24 Juil 2011 - 0:01

Tu ne jouerais pas légèrement dans la catégorie paradoxe? lol!

Pour moi la différence est tout de même dans... le mariage! Trouver une fille à marier et se reproduire, pour un duc célibataire je crois que ça ne devait pas être si difficile. C'était plutôt son argent qui représentait l'intérêt premier de la candidate Consuelo!
La situation et la démarche du héros de Firelight sont nettement plus délicates et demandent un peu plus de précautions et de discrétion! Le mariage sans amour d'une héritière est une situation tout de même nettement moins exceptionnelle à l'époque, il me semble, que celle de l'héroïne de Firelight!
Dans le cas de celle-ci
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Firelight   Dim 24 Juil 2011 - 0:11

Je crois que Selenh l'a clairement expliqué mais je le redis selon mon ressenti.

Spoiler:
 

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Roberts324
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 97
Age : 68
Localisation : Gradignan, Gironde
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Firelight   Dim 24 Juil 2011 - 1:53

Selenh a écrit:
Tu ne jouerais pas légèrement dans la catégorie paradoxe? lol!

Pour moi la différence est tout de même dans... le mariage! Trouver une fille à marier et se reproduire, pour un duc célibataire je crois que ça ne devait pas être si difficile. C'était plutôt son argent qui représentait l'intérêt premier de la candidate Consuelo!
Elle était richissime par héritage de son père, et n'avait aucunement besoin d'argent, ce qui n'était pas le cas du Duc. Mais celui-ci avait surtout besoin d'un héritier. Le mariage n'était là que parce qu'à l'époque, on ne pouvait pas faire autrement: pure hypocrisie, pure convention (voir à ce sujet l'autre roman de E. Wharton, The Age of Innocence, study qui ne traite que de cela). Et le Duc ne pouvait pas faire ça avec une fille de cuisine ou une gouvernante; n'ayant pas trouvé de sang bleu, ce qui aurait été idéal, il a épousé des dollars, avec lesquels il a en effet retapé Blenheim.

Citation :
La situation et la démarche du héros de Firelight sont nettement plus délicates et demandent un peu plus de précautions et de discrétion!
Dans le cas du film, la référence au mariage (envisagée comme distinguo entre les deux situations) n'est pas pertinente, puisque le gentleman est déjà marié... Le Duc, lui, n'avait pas trouvé chaussure à son pied.

Citation :
Le mariage sans amour d'une héritière est une situation tout de même nettement moins exceptionnelle à l'époque, il me semble, que celle de l'héroïne de Firelight!
Je ne vois pas en quoi, dans les deux cas, il s'agit uniquement, au départ, de fournir un héritier à un homme qui n'est pas en situation d'en avoir un, et en a désespérément besoin.

Citation :
Dans le cas de celle-ci
Spoiler:
 
Tout le contraire de Consuelo, qui n'est pas séparée de ses enfants mais voudrait à toute force l'être de son mari! Une histoire de haine dans un cadre légal pour ce couple réel...

Je ne sais pas d'où tu tiens qu'il y aurait eu de la haine, et, s'il y en a eu, à partir de quand. Consuelo a été "vendue" par sa mère Alva, avec la complicité d'un père trop faible, mais elle était intelligente, très éduquée, et elle ne s'est pas fait faute, plus tard, de dénoncer et les fantasmes mondains de sa propre famille, et les hypocrisies de la société anglaise du début du XXe siècle. Son comportement ultérieur (elle était titulaire de la légion d'honneur pour ses activités charitables) a bien montré qu'elle valait mieux que ses parents et un duc adultère.

Il est intéressant de consulter la page wikipedia du Duc. Je ne sais pas si on peut dire de lui qu'il était bel homme (au sens où Consulelo était une beauté), ce n'est pas, en tout cas, l'impression qu'il me donne. On y apprend que son second mariage ne fut pas plus heureux que le premier, et que sa seconde femme, sur la fin, avait un revolver chargé sous l'oreiller pour lui interdire l'accès de sa chambre. Sans avoir l'esprit en trou de serrure de Saint-Simon, ça en dit long sur le bonhomme. A noter qu'à Blenheim, ils parlent volontiers de Consuelo, qu'on peut y voir en peinture, mais pas du tout de lui. Bien sûr, le château appartient au Duc (mais le terrain à la Reine), et il n'est pas géré par le National Trust - donc ce sont des employés du Duc qui font la visite. Ça limite un peu leur liberté d'expression Wink .

Citation :
...dans le film une histoire d'amour transgressive. Assez contrasté tout de même, isnt'it?
Transgressive? Voire. Situations contrastées, certes, mais seulement parce qu'il s'agit de deux histoires distinctes - donc différentes. Et dans Jane Eyre, la situation est aussi éloignée de celle du film que de celle de Consuelo.

Mais pour en revenir à la remarque qui a lancé cette discussion:
Citation :
Croyez-vous vraiment qu'un lord anglais aurait payé une illustre inconnue pour faire un enfant ? (après interview préalable lol!)*
...un gentleman anglais, et non des moindres, a bel et bien demandé à une femme de lui fournir un héritier, par contrat. Elle a respecté ce contrat et au delà, puisqu'elle lui a fourni, selon ses propres termes, "an heir and a spare"...

A chacun de se déterminer pour savoir quelle est la part du romantisme I love you là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.astrosurf.com/soubie
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Firelight   Dim 24 Juil 2011 - 8:41

Laughing Je ne vais certes pas soutenir qu'il y ait du romantisme dans aucune des deux situations de départ! Et je suppose que celle qui a évoqué cette notiton se référait plutôt à d'autres moments du film.
Quand à la comparaison avec l'histoire des Marlborought, elle a au moins le mérite de ne pas trop en découvrir (spoiler, comme on dit) sur l'argument de Firelight! tongue

Tu as regardé le film, au fait, maintenant, puisque tu évoques la comparaison avec Jane Eyre? Qu'en penses-tu, pour en revenir au sujet principal?
Revenir en haut Aller en bas
Roberts324
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 97
Age : 68
Localisation : Gradignan, Gironde
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Firelight   Dim 24 Juil 2011 - 11:34

Selenh a écrit:
Laughing Je ne vais certes pas soutenir qu'il y ait du romantisme dans aucune des deux situations de départ! Et je suppose que celle qui a évoqué cette notiton se référait plutôt à d'autres moments du film.
Quand à la comparaison avec l'histoire des Marlborought, elle a au moins le mérite de ne pas trop en découvrir (spoiler, comme on dit) sur l'argument de Firelight! tongue

Tu as regardé le film, au fait, maintenant, puisque tu évoques la comparaison avec Jane Eyre? Qu'en penses-tu, pour en revenir au sujet principal?
J'ai bien aimé pour l'esthétique et le jeu d'acteurs.
Spoiler:
 
Tout cela m'a gêné. Pour être réussie, une histoire doit être bien cousue, avec des coutures invisibles. C'est le cas, par exemple de Pride and Prejudice, dont la trame est complexe. Ici, le script aurait mérité d'être mieux travaillé.

Un de ces cas assez rares où un "remake" risque d'être meilleur que l'original.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.astrosurf.com/soubie
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Firelight   Dim 24 Juil 2011 - 11:58

Roberts324 a écrit:
Mais l'histoire est malheureusement invraisemblable: à l'époque, par exemple, on n'aurait pas su garder Amy en vie.

Ah, oui, ça c'est beaucoup plus invraisemblable que le contrat de mère porteuse.
Roberts324 a écrit:
Par ailleurs, Constance ne voit rien de ce qui se trame entre eux. Et sa réaction finale est tellement empreinte de noblesse que c'en est too much.
Ah, non, ça ne me paraît pas invraisemblable, et pour cause, j'ai fait «pire» que Constance, et sur les deux points! lol!
Citation :
Un de ces cas assez rares où un "remake" risque d'être meilleur que l'original.
What do you mean? Quel remake?

Notre discussion sur la notion de contrat m'a fait arriver à penser qu'un des charmes «romantiques» du film c'est le fait qu'un contrat de prostitution soit passé dans le but d'obtenir le produit d'un contrat de mariage.
D'où la réflexion sans doute de l'héroïne, finalement plus profonde qu'il ne me paraissait, sur le fait que s'ils ne prennent plaisir ni l'un ni l'autre à leur «connexion» alors ce ne doit pas être si mal. Effectivement, comme dans le mariage puritain qui se respecte ils ne copulent que dans le but «vertueux» de la perpétuation d'une lignée. Donc dès la fois suivante cela devient... de l'adultère!
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15348
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Firelight   Dim 24 Juil 2011 - 13:40

Selenh a écrit:

D'où la réflexion sans doute de l'héroïne, finalement plus profonde qu'il ne me paraissait, sur le fait que s'ils ne prennent plaisir ni l'un ni l'autre à leur «connexion» alors ce ne doit pas être si mal. Effectivement, comme dans le mariage puritain qui se respecte ils ne copulent que dans le but «vertueux» de la perpétuation d'une lignée. Donc dès la fois suivante cela devient... de l'adultère!
tu as raison, je n'avais pas vu le parallèle tout de suite, mais effectivement, la 1ère fois, ils ne prennent aucun plaisir donc ne peut être considéré comme un vrai pêché puisque le but étant de perpétuer une lignée! à partir du moment où ils y prennent du plaisir et que les sentiments naissent entre eux, on passe de l'un simple acte de prostitution à une relation beaucoup plus profonde!
c'est très puritain comme pensée! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Alfgard
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 94
Age : 48
Localisation : Moyon, Cotentin, Normandy
Date d'inscription : 11/10/2011

MessageSujet: Re: Firelight   Mar 11 Oct 2011 - 14:00

Je l'ai vu plusieurs fois et l'ait apprécié à chaque fois.

La seule chose c'est que les premiers rapports de la fillette avec sa mère me donnait à chaque fois envie de lui donner une fessée !

Ce que j'ai aussi aimé dans ce film, c'est que Sophie portait de VRAIES culottes fendues !!! La passionnée de reconstitution historique que je suis avait beaucoup apprécié ce détail !
Revenir en haut Aller en bas
http://lareconstitutionmedievaleetmoi.wordpress.com/
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Firelight   Mar 11 Oct 2011 - 23:36

Ah, oui l'ensemble de ses sous-vêtements d'ailleurs fait très authentique.

Et accentue magistralement l'aspect prosaïco-disgracieux de la situation. D'ailleurs elle dit un truc du genre "Will this do?" qui le rend encore plus "tue-l'amour".
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Firelight   Mar 26 Juin 2012 - 13:28

Je remonte un peu le topic ! J'avais suivit toute la conversation sur le film mais ça m'avait fait ni chaud ni froid je dois avouer. Et puis je suis tombé sur le film et je me suis rappelé de cette partie du forum et je l'ai regardé. Je n'ai pas été déçue. Sophie Marceau est une actrice que j'aime bien à la base, et je ne connaissais pas l'acteur qui joue Charles, eh bien je trouve tout simplement que leur alchimie est assez extraordinaire ! un beau jeu d'acteur.

L'histoire en elle-même m'a un peu rebuté au début, mais c'est vrai que l'exemple que vous donnez prouve qu'il s'est quand même passé des trucs dans le genre... il faut être très desesperé pour arriver à faire cela je pense (porter l'enfant contre de l'argent, un enfant qui est tout de même le vôtre pas comme une mère porteuse actuelle) et ne plus la revoir jamais... Donc je trouve ça normal qu'elle tente de la retrouver... après ça fait très Jane Eyre c'est vrai... (avec plus de tension entre les deux amants, quoique...) mais ce n'est pas pour mon déplaisir. J'ai aussi beaucoup aimé l'analyse de Selenh, c'est vrai que Charles jouait auprès de Louisia le rôle de la mère tu as mis le doigt dessus ! Alors que Elizabeth apporte la droiture paternelle... j'aime beaucoup la scène où la petite lui crie "servant servant servant !" et que Elizabeth lui jette la peinture au visage, et comme pour se punir elle fait pareil sur elle... ce qu'elle dit ensuite est très vrai, une explication de la condition des femmes dont la pauvre gamine se serait bien passé pale (mais ça lui a remit les idées en place...)
J'adore tous les moments entre Charles et Elizabeth enfait... ce n'est pas mon film préféré mais j'en garderai un bon souvenir, je trouve les acteurs formidables... Le film aurait certainement mérité d'être plus connu...
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Firelight   Mar 26 Juin 2012 - 19:17

Ah, j'étais persuadée pourtant que tu l'avais vu! c'est sûr qu'il devait te plaire!
Emily-de-Winter a écrit:
je ne connaissais pas l'acteur qui joue Charles, eh bien je trouve tout simplement que leur alchimie est assez extraordinaire ! un beau jeu d'acteur.
Eh, oui, comme film d'amour tout simplement il est déjà très prenant. J'aime particulièrement le moment où Charles lui dispute la clef de la nursery et se trouve ainsi plus ou moins obligé de l'encercler de ses bras, à la fois bouleversé par les cris de sa fille et atteint par la sensualité du corps défendant/défendu (ça y est je vais finir par écrire du pseudo-Lacan!) qu'il voudrait/ne voudrait pas toucher.
Citation :
et que Elizabeth lui jette la peinture au visage, et comme pour se punir elle fait pareil sur elle...
Elle tient en fait la promesse faite au père qu'elle n'infligera à la fillette rien qu'elle ne s'inflige aussitôt à elle-même.

Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Firelight   Mar 26 Juin 2012 - 21:49

Oui voilà c'est ça Very Happy (je l'ai vu en anglais donc j'ai compris le principal mais pas toutes les répliques bien sûr...

Oui j'aime beaucoup la scène de la clef de la nursery, quand il essaie d'attraper la clef derière son dos il ne peut pas s'empêcher de se rappeler qu'il a déjà fait ça, bien qu'il y ait une frontière invisible et pourtant si marquée entre eux... c'est une scène très sensuelle en effet...
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Firelight   Mar 26 Juin 2012 - 22:52

Et voilà, j'ai envie de le revoir, maintenant! Et dire que je suis censée apprécier très moyennement Sophie Marceau!
Revenir en haut Aller en bas
WayOfEvasion
Beautiful pianoforte


Nombre de messages : 624
Age : 31
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Firelight   Mar 17 Mai 2016 - 22:41

Je sais pas de quand date le dernier message ( l'an dernier j'espère ) mais en parcourant toute la discussion et ayant beaucoup aimé le film ( que je revoie j'avoue une fois par an ) je ne pouvais qu'ajouter ma pâle contribution.
Je ne le vois que dans de mauvaises conditions car j'arrive pas à mettre la main sur le DVD.
J'adorerai le voir en VOST FR. Si quelqu'un a ça je suis preneuse
Comme beaucoup d'entre vous, j'adore l'alchimie qu'il peut y avoir entre Sophie Marceau et Stephen Dillane dans ce film.
Je trouve qu'ils jouent tous les deux à la perfection, que ce soit la notion de désir comme de retenue et de "pudeur".
J'aime aussi beaucoup comment est traité la relation entre Louisa et Elisabeth Very Happy
Si forcément, on est dans le romantique, je trouve que l'histoire est superbement traitée avec un jeu et un scénario tout en finesse et délicatesse.

J'ai pas trouvé la similitude avec du Jane Eyre ( même si l'époque traitée est similaire )

Bref, un coup de coeur vivace pour ce film

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8058
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Firelight   Mer 18 Mai 2016 - 19:37

La date du dernier message est visible en haut du message Wink (
Citation :
Mar 26 Juin 2012 - 22:52
).

Le titre de ce film ne me disait rien du tout et je suis remontée au début du topic par curiosité et là, j'ai percuté, je l'ai vu, mais il y a bieeeeeeeeen longtemps Embarassed et j'avais bien aimé en effet (bien que pas fan du tout de Sophie Marceau Wink ). Post pas du tout constructif sorry
Revenir en haut Aller en bas
WayOfEvasion
Beautiful pianoforte


Nombre de messages : 624
Age : 31
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Firelight   Mer 18 Mai 2016 - 19:42

Je vois pas l'année en fait. C'est pas grave. Je l'ai vraiment déterré celui là lol! mais j'aime beaucoup ce film
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15348
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Firelight   Mer 18 Mai 2016 - 21:09

Merci pour ce remontage de topic, WayofEvasion!! cheers

J'avais réussi à trouver le DVD jaquette allemande, mais avec le son audio anglais et des sous-titres même français!! Il trône toujours dans ma DVDthèque!!! je l'aime beaucoup!!!

Tu peux le trouver sur le site allemand d'Amazon ici: http://www.amazon.de/Verborgenes-Feuer-Sophie-Marceau/dp/B00006FRZA/ref=sr_1_sc_1?s=dvd&ie=UTF8&qid=1463598251&sr=1-1-spell&keywords=Verbogenes+Feuer

Citation :

Sprache*: Italienisch (Dolby Digital 5.1), Deutsch (Dolby Digital 5.1), Englisch (Dolby Digital 5.1)
Untertitel**: Deutsch, Englisch, Französisch, Italienisch, Spanisch
Region: Region 2

Comme je préférais le titre anglais, j'ai collé une étiquette Firelight par dessus le titre allemand sur ma jaquette!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
WayOfEvasion
Beautiful pianoforte


Nombre de messages : 624
Age : 31
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Firelight   Jeu 19 Mai 2016 - 17:18

Merci pour l'info. Je verrai ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Firelight   Aujourd'hui à 13:29

Revenir en haut Aller en bas
 
Firelight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Firelight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: